........
Sorry, your browser doesn't support Java.
........


Symbole de la République )


  (Impression du texte)
   

 

Marianne représente la République Française, elle symbolise l'attachement des citoyens de la révolution populaire à la République, Marianne c'est la liberté, l'égalité et la fraternité.

Marianne semble provenir du prénom Marie-Anne, très répandu au XVIIIème siècle parmis la population féminine du royaume.Pour les aristocrates ce prénom n'était pas un prénom digne, il est considéré dans ce milieu comme péjoratif, il représentait le peuple.Les révolutionnaires l'ont adoptés pour symboliser le changement de régime, mais surtout il mettait en avant la symbolique de la "mère patrie", de la mère nourricière qui protège les enfants de la République.

L'image de la Marianne et son bonnet phrygien trouvent leur origine dans l'Antiquité.Le bonnet phrygien est porté par les esclaves affranchis de l'empire Romain.Ils deviennent à ce moment citoyen de l'empire.

Les premières représentations d'une femme à bonnet phrygien apparaissent sous la révolution française.Un bonnet pratiquement identique coiffait les marins et les galériens de la Méditerranée, les révolutionnaires venus du Midi les amenèrent à Paris.

Sous la IIIème République, on retrouve Marianne sous la forme de statue ou de buste, particulièrement dans les mairies, représentation directe de la République.Elle porte un bonnet phrygien pour privilégier le caractère révolutionnaire, qui est parfois jugé comme un appel à la révolte, il est remplacé par un diadème ou une couronne, pour donner un caractère un plus sage à la Marianne.

A partir de 1789 des personnages féminins sont représentés par l'intermédiaire de tableaux ou de sculptures, ils portent les valeurs de la liberté et de la révolution.Ils sont parfois accompagnés de pique ornée du bonnet phrygien, les femmes de la liberté peuvent être drapées d'une longue robe tunique, elles sont solennelles ou conquérantes.

Un décret de 1792 dispose que "le sceau de l'état serait changé et porterait pour type la France sous les traits d'une femme vêtue à l'Antique, debout, tenant de la main droite une pique surmontée du bonnet phrygien, ou bonnet de la liberté, la gauche appuyée sur un faisceau d'armes, à ses pieds un gouvernail".On rencontre également à ses pieds les tables de la loi et la Déclaration des Droits de l'Homme présentées au monde.

Après 1799, la fin de la République et le début du Ier empire affaiblissent la représentation de Marianne, même si le thème de la liberté reste vivace.Son nom réapparaît un temps avec la seconde République mais prend souvent un sens négatif.

En 1852 Napoléon III le nouveau empereur, fait remplacer sur les pièces de monnaie et sur les timbres-poste la figure de Marianne par sa propre effigie.La commune de 1870 développe le culte de la combattante révolutionnaire au buste dénudé qui porte le bonnet phrygien rouge des sans-culotte, mais elle n'est pas nommée Marianne.

Sous la IIIième République deux modèles s'affrontent, la statue à épis et la statue à bonnet phrygien.La première représente une République modérée, la seconde une République révolutionnaire, le républicain du peuple la nomme Marianne.

Peu à peu la République s'installe, et les bustes se multiplient dans les mairies et les écoles.Un modèle est plus ou moins imposé, c'est un buste de femme au visage jeune et calme, portant parfois la couronne d'épis ou le plus souvent un bonnet phrygien.

L'assimilation de la République Française à "La Marianne" est maintenant acquise.Marianne a survécu aux cinq Républiques et aux bouleversements de l'histoire.Les dernières représentations les plus en vogue dans les mairies aujourd'hui, sont celles reprenant les traits de Brigitte Bardot et de Catherine Deneuve.

<bgsound src="Sons/carmagno.mid" loop="-1"> |Haut de la Page| |Retour Menu Générale|